Frais de ports Mondial Relay offerts dès 59€

Le yoga prénatal de Gasquet à Grenoble

Inventé par la Dr Bernadette de Gasquet, le yoga prénatal est l’activité idéale pendant la grossesse pour pratiquer un sport doux et préparer tranquillement le corps à l’accouchement. Cette pratique soulage les maux de la grossesse, permet de garder tonicité et énergie, prépare à l’accouchement et à une meilleure récupération post-partum.

Pourquoi pratiquer le yoga prénatal ?

Le yoga prénatal apporte un temps pour soi pour mieux accueillir les changements liés à la grossesse, tant sur le plan hormonal que physique ou encore psychologique. Par le travail postural, à travers différents asanas spécifiques (postures debout, assises, ouvertures de cœur, ouvertures de hanches), on renforce la posture et notamment la sangle abdominale, pas les tablettes de chocolat bien sûr, mais le corset musculaire que constitue le transverse abdominal. La pratique posturale est accompagnée de techniques respiratoires, appelées pranayama, comme la FIT (fausse inspiration thoracique) inventée par le Dr De Gasquet, qui permet notamment de maintenir la tonicité et l’élasticité du périnée. La respiration permet également d’apaiser les émotions, de canaliser le mental et peut constituer un véritable allié pour un accouchement serein. Par des enchaînements de posture, on continue à se mobiliser sur le plan musculaire : on maintient la force et l’endurance, dans les jambes et dans le dos. On bouge et ça fait du bien !

 

Quels sont les bienfaits du yoga prénatal ?

Ils sont multiples et très variés, mais on peut noter :

  1. ancrer et créer de l’espace dans le corps
  2. bouger en douceur
  3. maintenir l’activité musculaire
  4. soulager les tensions éventuelles dans le bassin, la région lombaire
  5. accompagner les maux éventuels de la grossesse (capacité respiratoire, digestion, jambes lourdes)
  6. activer la circulation du sang et l’oxygénation des tissus
  7. favoriser le regard intérieur pour mieux prendre conscience de soi, de son corps, de ses capacités
  8. fabriquer des endorphines, les hormones anti-douleurs
  9. développer la mobilité du bassin pour guider bébé au début de l’accouchement
  10. maintenir bébé bien haut pour éviter le poids sur les organes internes, le bassin, le périnée
  11. tonifier les muscles profonds, notamment du dos et des épaules, car on oublie souvent qu’on porte beaucoup son nourrisson !
  12. travailler la proprioception pour éviter les accidents dus à la perte d’équilibre
  13. se détendre, prendre soin de soi
  14. être en contact avec bébé, dialoguer avec lui grâce aux postures et au corps, à l’écoute des sensations
  15. apprendre des postures pour soulager les douleurs de la grossesse et de l’accouchement, à reproduire avec son ou sa conjoint(e).

 

A qui s’adresse le yoga prénatal ?

Toutes les futures mamans, yogis ou non, pour vivre sa grossesse au mieux. Il n’est pas nécessaire d’avoir fait du yoga pour pratiquer le yoga prénatal.

Bien sûr, il est nécessaire d’avoir l’accord du médecin et/ou de la sage-femme et ne pas souffrir de pathologies spécifiques (grossesse très difficile ou à risque, antécédents de fausses couches, etc.)

yoga prénatal de Gasquet grenoble

 

Comment se déroule une séance de yoga pour femme enceinte?

Le cours s’ouvre sur un temps de respiration et d’ancrage, avant d’enchaîner avec des exercices de mobilisation de la colonne vertébrale et des étirements doux pour réveiller le corps. Selon l’énergie et les besoins du groupe, s’ensuit une séquence debout de type salutation au soleil puis des asanas spécifiques pour ouvrir les hanches, mobiliser le bassin. Selon les semaines, nous faisons des focus sur la force dans les jambes, l’équilibre, l’ouverture de la cage thoracique et des épaules, le renforcement des bras, du tronc et du dos, avec toujours au cœur de la séance les techniques respiratoires De Gasquet (périnée-expir et FIT – fausse inspiration thoracique). On pratique également une séance de préparation à l’accouchement, en complément de votre accompagnement sage-femme, pour trouver dans le yoga des ressources et des postures pour vivre au mieux ce moment hors norme. Le cours se termine sur un temps de relaxation et de méditation, pour mieux vous connecter à vos ressentis internes et à votre bébé si vous le souhaitez.

Quand commencer le yoga prénatal ?

 Idéalement, au plus tôt dans sa grossesse, dès le quatrième mois pour bien apprendre les différentes techniques. Les cours peuvent être rejoints à n’importe quel moment de la grossesse.

 

Et après l’accouchement ? Le yoga postnatal !

Le yoga post-natal permet de retrouver de la tonicité musculaire progressivement et de rééquilibrer les cavités pelviennes et abdominales. On retrouve des techniques respiratoires apprises en yoga prénatal. Un travail spécifique sur la sangle abdominale et le périnée est bien sûr au cœur des séances à adapter selon les besoins des mamans.

yoga prénatal grenoble

Marie Boévie est enseignante de yoga prénatal et yoga postnatal De Gasquet et propose des cours collectifs chez Mon Ptit Hêtre les lundis de 17h à 18h et en cours particulier le lundi après-midi. Elle enseigne également du yoga Vinyasa et est formée en yogathérapie.